Kyōto : le parc aux singes d’Iwatayama (Arashiyama)

La grimpette jusqu’au parc d’Iwatayama

De l’autre côté de la rivière Katsura, une fois traversé le pont Togetsukyo, tu peux t’aventurer sur un court chemin de randonnée entre les arbres, dont l’ascension mène en haut d’une petite montagne.

Singeries, épouillages et papouillages

Là-haut se trouve le parc des singes d’Iwatayama, qui offre une pause bienvenue et amusante. Il est possible en effet d’y observer à loisir, dans leur environnement naturel, des familles de macaques japonais. Les macaques ne sont pas bien farouches, pour peu que l’on se plie à quelques règles de sécurité. On peut leur donner à manger, mais uniquement des denrées fournies sur place (cacahuètes, morceaux de pommes…). Cela m’a donné l’occasion de réaliser une vraie galerie de portraits

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

Divertissement assuré lorsque tu les observes notamment s’épouiller mutuellement !

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

Quelques tronches de macaques

Je suis restée un long moment à les regarder évoluer (ou dormir…), en amoureuse des singes que je suis !

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

 

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

Entre hyperactivité et flemme internationale

Les petits étaient particulièrement agiles et facétieux. Ils repéraient tout de suite quand on avait de la nourriture à la main, et se montraient très impatients 🙂

Les grands sont plus responsables, peut-être … ?

… mais ce sont surtout de grands flemmards, qu’ils soient campés dans un arbre ou affalés sur un banc !

Tendresse, exploration et jeux en famille

Moment d’attendrissement devant une maman et son petiot. On ressent alors toute la tendresse et tout l’amour d’une mère pour son fils

Certaines partent à l’aventure avec leur rejeton, et on lit une certaine détermination sur leur visage !

Quand les macaques ne musardent pas sur les toits, ils aiment jouer dessus. J’ai ainsi été témoin d’une véritable partie de cache-cache !

Japon Kyoto quartier Arashiyama Iwatayama singes macaques

Derniers portraits avant de redescendre de la montagne et de continuer mon exploration du quartier d’Arashiyama…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *