Landmannalaugar, randonnée du Brennisteinsalda : le trajet jusqu’au Landmannalaugar (1/6)

Après quelques déboires de bon matin, qui ont bien failli compromettre notre dernière aventure islandaise (pour faire court : on a trouvé le moyen de se tromper d’arrêt de bus, oui oui…), nous voici confortablement installées dans le car qui doit nous mener de nouveau à l’intérieur des terres, cette fois-ci au Landmannalaugar 🤗

Dans l’histoire, le réveil très matinal nous aura quand même permis de jouir d’une superbe vue sur les toits colorés de Reykjavik, parfaitement reflétés dans le lac Tjörnin :

Dans le bus, on observe distraitement le paysage tout en essayant de finir notre nuit. On traverse de longues plaines, parfois ponctuées d’industries (géothermie ?).

Dans les derniers kilomètres qui nous séparent du campement, cahots et traversée de gués rendent le trajet plutôt amusant. On aurait eu du mal à les passer avec notre propre 4×4, certains le font mais cela demande un peu d’expérience…

Des paysages sublimes défilent déjà devant nos yeux. Mais pas facile de prendre des photos à travers la vitre :

Et que dire des montagnes de rhyolite qui commencent à se dévoiler ?

On finit par arriver au camping. Le site, encerclé de montagnes, est superbe. Déployant toutes ses nuances de couleurs, entre vallons et sillons, il promet d’ores et déjà d’époustouflantes randonnées. On a hâte de se mettre en chemin !

On installe immédiatement notre tente pour ne pas avoir à le faire après la randonnée. Pas facile de planter les sardines, le terrain est dur et très rocailleux ! Mais à force de persévérance, on arrive à planter la plupart d’entre elles. En regardant les tentes autour de nous, on comprend vite qu’il faudra stabiliser également la nôtre avec des grosses pierres disposées tout autour… Ce qui permettra par ailleurs de se prémunir des rafales de vent, très fréquentes dans les nuits fraîches du Landmannalaugar.

La tente enfin installée, on se fait confirmer que la plus belle excursion du coin est celle de Brennisteinsalda. Le camping nous fournit une carte et hop ! en début d’après-midi, on part à l’assaut des montagnes du Landmannalaugar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *