Le port de Siglufjörður

Arrivées à Dalvik, comme il est encore un peu tôt pour la sortie aux baleines, on décide de poursuivre notre route sur quelques kilomètres jusqu’au port de Siglufjörður.

Un ciel clair et une belle lumière matinale nous accompagnent tout le long du trajet. De manière assez fascinante, le paysage s’est complètement transformé depuis Myvatn, laissant la place à des paysages qui ne sont pas sans rappeler la Bretagne, avec son littoral, ses bruyères et ses moutons, et la Norvège, avec ses fjords et ses lignes de montagnes…

D’abord village de pêcheurs de requins avant de devenir, entre début et moitié du 20ème siècle, la capitale de la pêche et de l’industrie du hareng, Siglufjörður se mérite ! On y accède en effet après la traversée de longs tunnels sombres, à voie unique, à l’intérieur desquels il faut se déporter régulièrement sur le côté pour laisser passer les véhicules arrivant en face… Pas toujours très rassurant 😄

Bref, une fois revenues brutalement à la lumière du jour après des kilomètres de tunnel, on découvre Siglufjörður. Et le charme opère instantanément : joli port au pied des montagnes, église toute mignonne, bateaux et façades en tôle aux couleurs vives, musée du Hareng, centre de musique folk, ambiance de petit village…

Le port fourmille de détails et de couleurs et offre des vues de carte postale, un vrai plaisir pour les yeux !

Islande Tröllaskagi port Siglufjörður

La suite, c’est ici : Sortie aux baleines à Dalvik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *