La lagune glaciaire de Jökulsárlón

Nous l’avions rêvée, la voilà devant nos yeux : la lagune glaciaire de Jökulsárlón !

Située au sud de l’immense Vatnajökull, elle fait 18 km² et offre une vue majestueuse : des centaines de blocs de glace qui se sont détachés du glacier et dérivent à la surface de l’eau…

Ces “icebergs” peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de haut et déploient toute une palette incroyable de couleurs (blanc, bleu clair, bleu turquoise, bleu foncé, noir…) et de textures.

De temps à autre, un morceau de glace se détache et sombre dans l’eau, spectacle à la fois impressionnant… et inquiétant? Comme tant d’autres, le glacier recule d’année en année, victime du réchauffement climatique et de l’activité volcanique. Une merveille naturelle dont on mesure donc toute la fragilité et qui force l’humilité !

On est restées médusées face à ce spectacle unique et merveilleux

Dans ce décor irréel, on a eu le plaisir de repérer des phoques qui se baladent au milieu de la glace. On a longtemps admiré cet hypnotisant ballet des phoques veaux marins et phoques gris, qui affectionnent tout particulièrement les eaux froides et poissonneuses de l’Islande.

Les passionnés d’ornithologie y trouveront également largement leur compte, notamment avec les goélands et les fascinantes et redoutables sternes arctiques… Espèce migratrice (la plus importance migration connue dans le règne animal : 8 mois par an, jusqu’à 70 000 km de l’Arctique à l’Antarctique !), la sterne arctique a la chance de vivre deux étés chaque année.

On pourrait rester des heures en contemplation, sans pouvoir détacher notre regard de ces infinies nuances de blanc et de bleu. En tout cas, on n’arrive pas à se décider à repartir… et cela tombe bien car soudain, le soleil fait son apparition et le paysage devant nos yeux devient encore plus magique !

On décide enfin de quitter l’endroit mais, un peu plus loin sur la route, on s’arrête de nouveau et on découvre un superbe lac qui n’est autre que le prolongement de la lagune de Jökulsárlón ! L’ambiance est fantastique car les nuages commencent à s’épaissir, à s’assombrir, tandis que les couleurs du ciel s’intensifient…

La suite, c’est ici : Le lac proglaciaire Fjallsárlón

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *