Le parc national de Þingvellir

Après avoir récupéré notre 4×4 à l’agence de location, je me familiarise avec la conduite de l’engin. Les premiers kilomètres en direction du Cercle d’Or se révéleront pour le moins épiques, car j’ai la sensation que le véhicule ne tient pas bien la route (au sens premier !). J’appelle l’agence en chemin, ils cherchent à me rassurer, finalement on continue la route…

Le parc de Þingvellir (prononcer “Thingvellir”), classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004, fut ma première découverte islandaise. Il est notable à la fois d’un point de vue géologique et historique :

géologique : il s’agit d’une dépression formée par la séparation des plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne ;

historique : il fut le lieu de rassemblement du plus vieux parlement au monde, l’AlÞing (prononcer “Althing”) –> fondé en 930, il regroupait chaque année, pendant 15 jours, les propriétaires terriens venus des quatre coins d’Islande.

La balade dans la faille, entre deux saillies d’une centaine de mètres de haut, est assez plaisante. On a l’impression que les rochers sont vivants, qu’ils forment de longues silhouettes de pierre dans lesquelles on se plaît à voir, peut-être, de sévères gardiens des lieux…

Plusieurs centaines de mètres plus loin, le paysage découpé des plaines de Þingvellir se dévoile dans toute sa beauté.

On a eu la chance de contempler un vol d’oies cendrées. Elles se reproduisent en Islande à partir du moi de mai, avant de regagner l’Ecosse en hiver.

Le chemin mène ensuite jusqu’à la jolie cascade Öxararfoss, où il est agréable de se poser quelques instants.

 

Et maintenant, la question : faut-il visiter Þingvellir ? Le site n’est peut-être pas une étape incontournable, car il n’est peut-être pas aussi impressionnant qu’on se l’imagine (pas d’immense faille dans laquelle on se sentirait minuscule…).

Néanmoins, je suis d’avis qu’il serait dommage de passer à côté. En effet, il s’agit d’un lieu chargé d’Histoire (songes-y : le plus vieux Parlement au monde !) et qui constitue, a fortiori, une excellente introduction à la géologie islandaise.

La balade dure environ 2 heures, en prenant son temps. De quoi te laisser largement le loisir de découvrir d’autres sites durant ta journée 😉

La suite, c’est ici : Le site de Geysir (Cercle d’Or)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *