12 mai 2014 : du Brandberg à Swakopmund

Ce matin à 7 heures, on va prendre notre petit-déjeuner sur la terrasse de la Gaesthaus. La table est joliment mise et on a droit à un bon petit-déjeuner à l’allemande. Puis on prend le large, direction… Swakopmund et la côte atlantique !

LA ROUTE VERS HENTIES BAAI

On va d’abord en direction de Henties Baai, village de pêcheurs. Il s’agit d’abord de dépasser Uis…

Après Uis, ce sont 114 kilomètres de route plate, blanche, monotone, mais fascinante. Au début, il y a encore les monts dans le lointain, des couleurs. Et des autruches traversent la piste

Mais après, il n’y a quasiment plus rien autour, juste une route au milieu de nulle part, surréaliste.

Et à quelques kilomètres de Henties Baai, on commence à voir des mirages : ces petites mottes de terre, à l’horizon, sont-elles vraiment en train de flotter sur l’eau ?!

LA CÔTE DES SQUELETTES & LA COLONIE D’OTARIES DE CAPE CROSS

A Henties Baai, on prend à droite pour rejoindre Cape Cross et sa fameuse colonie d’otaries à fourrure du Cap ! On longe la célèbre côte des Squelettes, celle qui nous intriguait avant qu’on en apprenne plus sur la Namibie. L’océan Atlantique n’est pas encore visible mais pas très loin.

La route est incroyable. Oui, c’est vrai qu’elle est désespérément plate mais, en même temps, je trouve que les superpositions de couleurs la rendent particulièrement photogénique.

A l’arrivée, on ne s’attend pas à un tel spectacle. Ce ne sont pas 100, 1 000 otaries mais des milliers d’otaries qui squattent les flancs rocheux et le bord de l’océan ! Le nombre peut atteindre 100 000 en décembre, apparemment.

En tout cas, le spectacle est assez impressionnant, tant en raison de leur nombre que de leur odeur pestilentielle et des cris superposés de ces drôles de bêtes moitié sautillantes moitié rampantes. Il y en a partout, et certaines d’entre elles ont même investi la passerelle d’observation !

Un navigateur portugais, Diogo Cão, a découvert Cape Cross en 1486 (le point le plus austral jamais atteint à l’époque par des Européens en Afrique) et il a fait ériger une croix pour marquer son passage.

Evidemment, on immortalise également plusieurs de ces fascinantes otaries :

Au passage, on prend même des portraits de mouettes…

On reprend la route en sens inverse pour rejoindre Swakopmund.

Après Henties Baai et à quelques kilomètres de Swakopmund, on découvre une carcasse de bateau, plutôt récente. Les plus connues sont beaucoup plus loin et on n’aura pas l’occasion de les voir.

A LA DECOUVERTE DE SWAKOPMUND

Après pas mal d’allers-retours en voiture à la recherche de la Pension à la mer, notre hôtel (on s’était trompés d’endroit), on finit par le trouver et nous nous installons dans notre chambre. C’est sans prétention mais propre et plutôt agréable. Et puis c’est à quelques pas de la jetée.

Il est près de 14 heures et on n’a pas déjeuné, alors on se met en quête d’un restaurant. Malheureusement, la plupart des noms de restaurants que j’avais repérés sont fermés le midi et on erre un peu l’âme en peine sur le front de mer (coin très sympathique, au demeurant).

On se fait alpaguer par quelques vendeurs de noix de palmier gravées, ce qui ne manque pas de nous faire sourire à présent, d’autant que maintenant qu’on a compris le truc, on les repère de loin avec leurs chapelets de noix. On leur explique qu’on en a déjà acheté deux et qu’on n’en a pas besoin d’autres. Certains sont beaux joueurs et continuent de discuter pour en savoir davantage sur nous, d’autres nous quittent précipitamment, un peu vexés.

On arpente tranquillement la promenade Arnold Schad, très agréable sous l’ombrage des palmiers.

On se dirige finalement vers le centre-ville et on entre au Village Café dont j’ai lu beaucoup d’éloges. On est surpris mais enchantés par l’ambiance « hippie-alternatif » incarnée par une petite cour colorée, pleine de bonnes idées déco et de bons mots. On commande des wraps aux aiguillettes d’oryx, c’est très bon et le personnel est adorable. Une petite photo de la cour :

Ensuite on tente le café Anton dont on avait entendu beaucoup de bien, il est réputé pour être une institution à Swakopmund. Peut-être n’est-ce pas la journée, car l’accueil est inexistant et froid et les gâteaux très moyens. On est assez déçus. Seul mon chocolat chaud est vraiment très bon et les guêpes ne s’y trompent pas car elles ne cessent de tourner autour… Bon, si je reviens un jour en Namibie, je réessaierai 🙂

Une petite balade sur la plage et la jetée nous permet d’embrasser la côte du regard et c’est plutôt mignon.

On voit même un pélican voler au-dessus de nous et des dauphins passer juste à côté de la jetée ! Trop rapides pour qu’on puisse les prendre en photo au bon moment mais on réussira quand même à immortaliser un aileron 😉

On se repose à l’hôtel avant d’aller dîner au Tug, un restaurant très prisé, situé sur le front de mer juste avant la jetée. Le décor est génial, on se croirait dans un bateau. Sa réputation n’est pas surfaite : mon steak de thon mariné à la sauce soja, au miel et aux graines de sésame, sur un lit de purée de pommes de terre est un régal ! C’est copieux, c’est fin, les saveurs se marient parfaitement. Un sans faute aussi pour le cocktail (un Saigon Fizz au citron et à l’ananas). Et notre serveuse est adorable. Bref, un super bon moment !

On se couche assez vite car demain, on a rendez-vous avec un guide de chez Turnstone Tours, pour une excursion à la journée à Sandwich Harbour ! Demain, une autre journée incroyable nous attend 🙂

La suite, c’est ici : 13 mai 2014 : excursion à Sandwich Harbour depuis Swakopmund

Sommaire :

NAMIBIE [MAI 2014]

6 mai 2014 : c’est parti !

7 mai 2014 : de Windhoek au Waterberg

8 mai 2014 : du Waterberg à Etosha (Halali)

9 mai 2014 : à Etosha (vers Okaukuejo)

10 mai 2014 : d’Etosha au Grootberg

11 mai 2014 : du Grootberg au Brandberg

12 mai 2014 : du Brandberg à Swakopmund

13 mai 2014 : excursion à Sandwich Harbour depuis Swakopmund

14 mai 2014 : de Swakopmund à Sesriem

15 mai 2014 : excursion à Sossusvlei (Sesriem)

16 mai 2014 : de Sesriem à Aus

17 mai 2014 : de Aus à Lüderitz

18 mai 2014 : de Lüderitz à Aus

19 mai 2014 : de Aus à Ai-Ais

20 mai 2014 : d’Ai-Ais au Fish River Canyon

21 mai 2014 : du Fish River Canyon au désert du Kalahari

22 mai 2014 : du désert du Kalahari à Windhoek

23 mai 2014 : retour à Paris…

Namibie [mai 2014] : un bilan ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *