14 juin 2013 : en route pour Vancouver !

L’impatience se faisait de plus en plus grande à mesure qu’on approchait du 14 juin, date du départ pour l’Ouest canadien, avec pour première étape Vancouver ! Derniers jours au boulot, à tenter de finir les derniers dossiers, histoire d’avoir l’esprit libre pendant les vacances…

13 juin : on prépare la valise, on sent l’excitation qui monte mais sans trop y croire encore. Il faut dire que les annonces de grève nous mettaient dans le doute : allait-on pouvoir nous rendre à l’aéroport, allait-on pouvoir décoller? Le stress était bien présent ces derniers jours. Du coup, on a opté pour le taxi parisien : une grande première, et une super expérience (on se demande presque comment on n’y a pas pensé plus tôt… en plus, c’est l’occasion de rencontrer des gens !)

14 juin : on arrive pile à l’heure au terminal 3 de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Et pourtant, cet aéroport est un véritable cauchemar (travaux, marée de taxis, pas de place pour se garer…). On retrouve les trois autres compères. Tout se passe parfaitement. On attend tranquillement l’heure de l’embarquement (9h45), tout en discutant et en mangeant des gâteaux.

Embarquement, excitation avant décollage puis c’est parti ! L’avion est ultra moderne, avec des écrans individuels. On passe notre temps à regarder des films et des séries. Le trajet est long… mais mention spéciale au passage au-dessus du Groënland, qui est de toute beauté !

SAM_1202(3)(ter)

SAMSUNG CSC

Pas loin de Calgary, ma voisine de siège se sent mal et « gratifie mon sac à main de son repas régurgité » (disons-le comme ça…)  Mon sac aura du mal à se remettre de ce fâcheux épisode. On fait une escale à Calgary, sans sortir de l’avion, puis nouveau décollage et c’est reparti direction Vancouver ! 🙂

Vancouver… Le temps, sur le tarmac, est précisément couvert… (hahaha) L’aéroport est magnifique : spacieux, élégant, joliment décoré (notamment avec des totems). Un avant-goût d’une ville résolument moderne, à la fois dynamique et relax.

Une fois passée la douane (queue gigantesque pour se faire interroger deux secondes : « where are you from? » « what are you doing in Canada? »), on se dirige vers la sortie et on prend la « skyline », une sorte de tram sur rails, étrangement vide alors qu’il est midi. Ils sont bizarres, ces rails qui donnent l’impression d’être dans des montagnes russes (les dénivelés en moins)…

La première chose qu’on fait à Vancouver City, le temps d’attendre 15h pour prendre possession de l’appartement, c’est de s’installer à un café et de déguster leurs muffins. Le muffin à la myrtille, déjà goûté à Toronto l’année dernière, est un régal (je ne sais pas pourquoi mais il est bien meilleur qu’en France…).

Ensuite, on se dirige vers l’appartement, situé sur Expo Boulevard juste à côté de la marina, et on suit les instructions données (« call Ellen »). On découvre alors notre hébergement de la semaine : un bel appartement, aménagé avec soin et agrémenté d’une terrasse… de 60 m² !! Elle est immense !

SAM_1250(3)(ter)

On doit tenir jusqu’à 20h au moins pour se caler sur l’heure de Vancouver (-9h par rapport à Paris !) Dur dur… Du coup, on décide d’aller se balader pendant une petite heure dans les rues environnantes, histoire d’avoir un premier aperçu de la ville : grands buildings et superposition de moderne et de plus ancien…

SAMSUNG CSCSAM_1258(4)(ter)SAMSUNG CSC

Ce petit tour était plutôt sympa, d’autant que le soleil a vite pointé le bout de son nez (j’ai été médisante, sur le tarmac…). Demain c’est sûr, on commence le grand tour ; mais ce soir, épuisés, on ne fera pas long feu !

La suite, c’est ici : (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *