NAMIBIE [MAI 2014]

Tu te poses sûrement cette question : pourquoi la Namibie ? Après 2 escapades au Canada, j’avais beaucoup d’envies de voyages un peu partout dans le monde. Bizarrement, j’avais un peu mis de côté l’Afrique dans mes projets. Mais un jour, par hasard, j’ai découvert des photographies de la Namibie. En amoureuse des grands espaces que je suis, ça a été une révélation !

Au départ, je n’avais qu’une très vague idée de ce pays :

– j’avais vu des clichés de la fameuse côte des Squelettes, vaste bande de sable léchée par l’océan Atlantique, terre inhospitalière mais fascinante, avec les épaves de bateaux qui la jalonnent…

– … et bien sûr, j’avais déjà entendu parler du désert du Namib, mais sans forcément faire le lien avec ces magnifiques dunes orangées qu’on pouvait admirer quelquefois au détour d’une page d’un livre de voyages !

A la rentrée 2013, avec mon ex, on s’est dit : pourquoi pas un road-trip namibien en mai 2014, sur un peu plus de deux semaines ? J’ai commencé à me renseigner plus avant et j’ai découvert que la Namibie, c’était bien plus que ce que j’imaginais… Guides de voyage et divers forums m’ont convaincue que mon séjour en Namibie allait être une expérience inoubliable.

 

Bien sûr, il y avait d’abord la diversité des paysages, les grandes étendues (à l’image des Rocheuses canadiennes que j’avais adorées). 2 habitants au kilomètre carré, ça fait rêver, non ? Lorsqu’on a expliqué à plusieurs Namibiens rencontrés là-bas que plus de 2 millions de personnes habitaient Paris intra-muros, ils n’en revenaient pas : avec 2,2 millions d’habitants pour toute la Namibie, autant dire qu’on avait complètement changé de dimension !

Mais les paysages (et la faune sauvage !) ne sont qu’une des richesses de ce pays. Une histoire complexe, une mosaïque de cultures et d’identités, un développement économique singulier… la Namibie est décidément une étrange contrée qui mérite qu’on s’y attarde ! Plus j’en lisais, plus je trépignais d’impatience.

Vers octobre-novembre 2013, la préparation a commencé, c’était très excitant. J’ai construit un circuit assez classique qui nous a permis de découvrir plusieurs facettes de la Namibie. Pas mal de route, mais c’était le prix à payer pour voir le maximum de choses. Une fois le projet de circuit abouti, on a réservé nos billets d’avion et l’ensemble des hébergements. On avait lu en effet que certains endroits étaient très vite pleins et qu’il était plus sage de prévoir les réservations quelques mois à l’avance, même si le mois de mai est encore considéré comme la basse saison…

Et puis au bout d’un moment, il n’y avait plus rien d’autre à faire que d’attendre, se cultiver, regarder encore et encore les photos sur internet, et rêver… Six mois, qu’est-ce que c’est loonnnng ! Et qu’est-ce que c’est court, finalement 🙂

Namibie, retour d’expérience :

>> Mon road-trip namibien, jour après jour

>> Coups de cœur, coups de gueule, regrets… (à venir)

Tout pour préparer ton voyage :

>> Quel budget pour la Namibie ? (à venir)

>> Quel itinéraire ? (à venir)

>> Que mettre dans tes bagages ? (à venir)

>> Photographier la Namibie (à venir)

>> Dessiner et peindre la Namibie (à venir)

>> Inspirations (lectures, films, musiques…) (à venir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *